L'information disponible sur Abidjan .net provient de sources extérieures et leur exactitude n'est pas garantie par Abidjan.net ni par son éditeur Weblogy. Weblogy ne peut être tenu responsable des erreurs ou défauts qui pourraient exister dans Abidjan.net ou d'aucune perte ou dommage découlant de ces défauts. Les descriptions des sites indexés dans Abidjan . net sont fournies par leurs éditeurs et Weblogy n'a aucun contrôle sur le contenu de ces sites.  En savoir plus...
 
Titre: el?phants d'afrique
Date le: 24/08/14 14:05
Auteur:
E-mail:
Message Principal: ce probl�me int�resse tout particuli�rement la c�te d'ivoire :
el�phants d'afrique
en voie d'extinction ?
il y a cinquante ans leur nombre �tait de l'ordre de 20 000 000 de t�tes.
a ce jour, il en resterait 500 000.
hors, si nous ne prenons pas imm�diatement les mesures de protection qui s'imposent, dans moins de vingt ans il n'y aura plus d'�l�phants sur le continent africain.
les uniques survivants seront ceux que l'on aura prot�g� dans les parcs en occident. c'est un non-sens. c'est pitoyable et dramatique.
pitoyable, parce que pour sauver l'esp�ce il aura fallu la transplanter hors de son lieu de vie naturel et ancestral.
dramatique, car, par d�finition, l'�l�phant d'afrique qui est un symbole n'appartient qu'au continent africain.

qui sont les responsables de ces massacres ?
- les braconniers et ceux qui les laisse faire sachant que �a leur rapporte gros.
- cette multitude de demeur�s mentaux, particuli�rement en asie, pour qui la poudre de d�fense d'�l�phant ou de corne de rhinoc�ros a un pouvoir aphrodisiaque !
- nos gouvernants, jusqu'au plus haut niveau des �tats qui par leur silence, leur refus de se rendre responsables, voire, dans certains cas, leur implicite complicit�, laissent perdurer une situation aux cons�quences futures catastrophiques.

que pouvons nous faire ?
- d�noncer avec force, par tous les moyens, y compris et surtout ceux des r�seaux sociaux, cette ignominie.
- mettre en accusation ceux qui se rendent responsables et/ou � qui profitent ces trafics scandaleux.
- faire conna�tre qu'il existe des moyens efficaces et peu co�teux pour prot�ger cette esp�ce en voie d'extinction. il n'entre pas dans mon propos de ce jour d'exposer ces moyens, cependant je me tiens � disposition de toute personne qui souhaiterait aborder ce sujet.
- la d�fense, la protection de ces nobles animaux nous concerne tous, que l'on soit africains ou non.

claude f. bouyer
cbouyer@zeop.re

Copyright © 1998-2005 Weblogy Corporation. Tous droits réservés.